« Il n'y a pas de plus grand poète.
Il y a la poésie. »

Paul Fort (Canzone du vrai de vrai / Portraits sur le sable)

Je sacrifie mon âme aux belles arabes distantes !

Ibn ‘ Arabî


SONNET XIII

Pierre l'Arétin


LES CHEVAUX DU TEMPS

Jules Supervielle


Homère

Varlam Chalamov


Pendant qu’elle digitale

Valérie Rouzeau


IL Y A

Guillaume Apollinaire


SPLENDEUR OU MISÈRE

Huguette Bertrand


Petit

Kader Rabia


A Bacchus

Homère


ce temps est un chien blanc. un blanc

Ron Winckler


LE ROMAN DU LIÈVRE

Francis Jammes


Ode à Joy

Benno Barnard


Si je croyais que la mort

Pétrarque


La femme à le boucher (une poule)

Jean-Michel Espitallier


MON CHIEN NOIR

Max Jacob


AJACCIO

César Drimaraki-Servò


LA JOLIE ROUSSE

Guillaume Apollinaire


DÉCEPTION

Jehan Rictus


Le poète avait fait parvenir

Sege Pey


A bord d’un bateau négrier

Nicolás Guillén


La neige tournoie

Alexandre Blok


LA LUNE, LE TRAIN

Raymond Carver


AUX CONFINS du monde

Fernando Pessoa


JE NE SAIS RIEN EN VÉRITÉ

Léon-Gontran Damas


- page 1 de 82