nimrod-06.jpg

 

 

 

 

 

La saison et l’humus profond des marais

Attendent le grand piquet

De l’homme qui viendra égrener

Les sorghos de la contre-saison.

Il y a l’espace et ses inaudibles sentences.

Tu aimes la face polie des feuilles muettes,

Toutes gonflées de sève, et comme jetées

À l’assaut du ciel.

 

 





















 

 


Nimrod / Pierre, poussière