« Il n'y a pas de plus grand poète.
Il y a la poésie. »

Paul Fort (Canzone du vrai de vrai / Portraits sur le sable)

Rendu à sa grâce


 

 

rendu à sa grâce marine

rendu à sa grâce chagrine

rendu à sa grâce perlant au premier parloir

rendu à sa grâce laissant féru

rendu à sa grâce froncée

rendu à sa grâce à l'heure de ne se rendre en rien

rendu à sa grâce pourfendant les théâtres religieux

rendu à sa grâce fraîchissante et automne

rendu à sa grâce virant en vrac les ombres molles

                  des injonctions médiolantes

rendu à sa grâce parfois calculée comme il faut

rendu à sa grâce d'archinaître

rendu à sa grâce ravaudant la boîte de sens

                  mieux vaut se laisser coulisser

                  à l'extérieur d'à l'aube

rendu à sa grâce parlant au parloir d'avant-hier

rendu à sa grâce de côté

rendu à sa grâce fabrique de répits

rendu à sa grâce et de briques farépits

rendu à sa grâce et de rés dans la petite brique

rendu à sa grâce aux ongles faits

rendu à sa grâce au demeurant

rendu à sa grâce incomplète

rendu à sa grâce sans le savoir

rendu à sa grâce dispersant les indices

rendu à sa grâce le plus souvent

rendu à sa grâce de varan saumâtre

rendu à sa grâce floue et impérieuse

rendu à sa grâce de pin-up

rendu à sa grâce palinodique

rendu à sa grâce comme l'orage effraie l'ortie

rendu à sa grâce appuyée contre la rive

rendu à sa grâce pleinière

rendu à sa grâce grâciale

rendu à sa grâce prévue

rendu à sa grâce imprévue

rendu à sa grâce qui gagne jusqu'aux dents du réveil

rendu à sa grâce un domaine d'en Trelles

rendu à sa grâce facilement

rendu à sa grâce pour temps de temps

rendu à sa grâce où le suffit d'un matin exerce l'abrupt

Matthieu Messagier / Poèmes sans tain