« Il n'y a pas de plus grand poète.
Il y a la poésie. »

Paul Fort (Canzone du vrai de vrai / Portraits sur le sable)

Toxine


 

 

J'me suis fait larguée par un mec

Qui m'a laissée à l'abandon

Il m'a fait revivre le céleste

Et m'a jetée dans les bas fonds

J'suis plus grand chose pour espérer mais il reste tout de même ma toxine préférée

On est montés sur un trois-mâts

On a vogué pendant des mois, on s'est laissés aller je crois

Sauf que lui en est devenu las

Alors il est rentré à terre sauf que moi j'suis offshore mon pote, perdue en mer

Il se passe des choses j'me fais miner, mais la vie je la garde, je vais pas me leurrer

L'amour ça va, ça vient, ça passe, un jour mon homme sera dans la place

C'est pas la première fois que ça me tombe dessus, j'vais m'en remettre c'est convaincu

Histoire de dire que je vais lui offrir, ces quelques mots pour le plaisir

Qu'il m'en a donné du sang froid, de l'amour en veux-tu en voilà, seulement maintenant c'est plus la même

J'ai passé le cap de ces rengaines, il me reste plus qu'à espérer, tout de même, ma toxine méritée

Mon homme sera toujours posé, rosey dosey (*), comme tu sais

J'serai aux anges, ça marchera, pour l'amour de la vie

Il sera, peut-être pas parfait mais je prendrai

Tout de même ma toxine méritée


..................

(*) N.D.A : "il sera toujours posé rosey dosey", en gros ça veut dire qu'il sera au poil, comme "il faut", bien, quoi. Concrètement ça vient de l'argot américain, posey = cool, rare, spécial, et rosey = très apprécié, remarquable, beau. Dosey, en revanche, c'est genre un peu léger (ne sait pas trop quoi faire de sa vie), lent du coup, rêveur ...Mais c'est le combo des trois mots qui est à prendre.
 

Justine Blue Gerland / publié dans le webzine Bleuz : https://www.facebook.com/groups/bleuz