adyendre2.jpg

 

 

 

 

 

Je garde tes yeux

Avec mes mains tordues de vieillard,

avec mes yeux qui louchent de vieillard,

laisse-moi tenir tes mains adorées

 

laisse-moi garder tes yeux adorés.

les mots sont délabrés, car ils tombent

comme bête sauvage pourchassée par la peur

je vins, et j’attends avec toi en moi

toi qui fut tant effrayé par moi.

 

Avec mes mains tordues de vieillard,

avec mes yeux qui louchent de vieillard,

laisse-moi tenir tes mains adorées

laisse-moi garder tes yeux adorés.

 

Je ne sais pourquoi, comment et combien

je pourrais ainsi rester pour toi-

mais je tiens tes mains adorées

et je garde tes yeux adorés

 

 

 


































 


Ady Endre / Poèmes Traduction Nora Erdelyi