Jean-Pierre-Duprey_7767.jpg

 

 

 

 

 

Cocorico, cocorico, le nouveau coq du village a parlé,

Il paraît qu’on n’entendra plus jamais le tocsin

Il paraît qu’on l’a enterré dans un cimetière mauve

Mais il paraît aussi qu’un timbre de vélo l’a remplacé

 

Cocorico, cocorico, la bicyclette a deux roues

Et serre un cœur entre deux cuisses

Elle le gave de poussière

Et le coiffe d’un petit drapeau américain

 

Cocorico le coq a parlé

Ce soir élection au cimetière

Tartempion sera probablement élu

Et fera guillotiner beaucoup de squelettes

 

Cocorico la bicyclette a parlé

Son petit cœur est tombé dans un égout

Et la pauvre vieille a l’intention

De se suicider d’un coup de pneu

Cocorico…

 

 

(1946.)

 

 

 

 

 

 

 






























 


Jean-Pierre Duprey / Derrière son double - Œuvres complètes