61UGI2J2U6L.jpg

 

 

 

 

 

je t’ai appelé

Vide

et rempli de pain beurré, de viande

de réglisse, et de bière

je t’ai appelé vainqueur

là où tout se vide.

Je t’ai appelé vider, voyage, et chuchotement

et Vent rebroussant les dunes.

 

Je t’ai appelé silence, et comme je chuchotais encore

 

comme c’était insensé, alors je t’ai appelé Au Dehors

l’endroit n’appartient ni à l’un ni à l’autre,

une sorte d’impasse

avec ses pavés en quinconce, réguliers

j’ai tenu et dessiné

le contour de ton corps irrégulier, sans règle

sur les joints minces, pleins de terre.

 

Je t’ai appelé tout le temps de mes grossesses, et tenu

dans tous tes noms

je t’ai appelé au téléphone - et parlé.

Je t’ai appelé de mon propre prénom,

et tu es venu tu t’es couché à mes pieds.

 

Les yeux nous servaient à nous voir, je t’ai appelé

Faim

à défaut d’un autre nom.

Et toi, tu viens toujours du Vide -

Viens toujours.

 

 

 

 

 






























 


Claire Ceira / Aquilin