Ron_Winkler.jpg

 

 

 

 

 

la beauté représente une forme de beauté.

un état profond de beauté.

la beauté est la vitesse provisoire de beauté en repos.

son hybride mental.

la quantité de beauté dans l’univers est toujours pareille.

il y a de la beauté de part et d’autre de l’horizon du phénomène.

la beauté intérieure de sous-systèmes refermés sur eux-mêmes

s’avère sans effet extérieur être constante. 

le bord intérieur de la beauté se comporte inversement réciproque

à son bord extérieur.

un minimum de beauté est un maximum tranquille de beauté.

respectivement une valeur à peine au-dessus de la laideur.

 

 

 

 

 

 

 

 



































 


Ron Winckler / publié dans la revue Iinuits dans la jungle - numéro 2
traduit de l’allemand par Jean Portante