Ungaretti.jpg

 

 

 

 

 

A  présent que plus amère la pitié du sang et de la

     terre

Gagne les esprits obscurcis,

A présent que le silence de tant de morts injustes

A chaque battement du cœur nous mesure,

 

A présent qu’il s’éveille l’ange du pauvre,

Gentillesse suryivante de l’âme…

 

Avec le geste inapaisable des siècles

Qu’il se mette à la tête de son vieux peuple

Au milieu des ombres…

 

 

























 


Guiseppe Ungaretti / Vie d’un homme / Les souvenirs
Traduit de l’italien par Philippe Jaccottet.