2000.hdsave.p17kii022d4ac1u6f129i19bu5rl4.jpg

 

 

 

 

 

 

(Inscription pour un cadran solaire)

 

 

L’heure tourne l’ombre avance

le vent gronde. Tout s’en va :

la poussière de la danse

les feux les feuilles les pas.

Plus un mot plus un visage

rien que fuites et passages,

rien qu’un monde minéral.

Souffles lumières et ombres

fragments fumées et décombres

triomphent de tout le mal.   

 

 

(1938)

 

 

 

 


























 


Jean Tardieu / Un ailleurs qui est sous nos pas / Les clés oubliées