img20171220_08252568.jpg

 

 

 

 

 

à mon ami Elie May.

 

 

Décharné, de haillons vêtu

Fou de fièvre, au coin d’une impasse,

Jean Misère s’est abattu;

« Douleur, dit-il, n’es-tu pas lasse ? »

                Ah ! mais…

Ça ne finira donc jamais ?…

 

Pas un astre et pas un ami !

La place est déserte et perdue.

S’il faisait sec, j’aurai dormi,

Il pleut de la neige fraîche.

                Ah ! mais…

Ça ne finira donc jamais ?…

 

Est-ce la fin, mon vieux pavé ?

Tu vois : ni gîte, ni pitance,

Ah, la poche au fiel a crevé ;

Je voudrai vomir l’existence.

                Ah ! mais…

Ça ne finira donc jamais ?…

 

 

 

 

























 

 


Eugène Pottier / Poèmes, chants et chansons