ob_5a2d03_bertolt-brecht.jpg

 

 

 

 

 

1

 

Où est le sage Salomon ?

Vous savez ce qu’il est devenu.

La terre bénissait son nom,

Et vous savez ce qui s’est passé :

Rien ne lui était inconnu :

Du monde, il comprit le néant.

Le sage Salomon, qu’il était grand !

Pourtant le soir est descendu

Et vous savez ce qui s’est passé !

C’est sa sagesse qui l’a perdu.

Bienheureux qui sait s’en passer !

 

 

2

 

Où est Cléopâtre la belle ?

Vous savez ce qu’elle est devenue.

Deux empereurs brûlaient pour elle,

La débauche en fit une grue :

Elle flétrit et redevint poussière.

Babylone était grande et fière !

Pourtant, le soir est redescendu

Et vous savez ce qui s’est passé :

C’est sa beauté qui l’a perdue.

Bienheureux qui sait s’en passer !

 

 

3

 

Où est César l’audacieux ?

Vous savez ce qu’il est devenu.

Adoré à l’égal d’un dieu,

En pleine gloire, c’est connu,

Il fut saigné comme un mouton

Et cria : « Toi aussi, fiston ! »

Et puis le soir est descendu,

Et vous savez ce qui s’est passé :

C’est son audace qui l’a perdu !

Bienheureux qui sait s’en passer !

 

 

4

 

Où est Brecht, et sa soif de science ?

Vous savez ses chansons par cœur.

Il chercha avec trop d’insistance

D’où les riches tiraient leur splendeur.

Vous l’avez envoyé en exil :

Il n’avait qu’à se tenir tranquille !

Maintenant, la nuit est descendue,

Et vous savez ce qui s’est passé.

C’est sa curiosité qui l’a perdu !

Bienheureux qui sait s’en passer !

 

 

5

 

Mackie-le-Surineur, où est-il  ?

C’en est fait de lui, je le crains !

Tant qu’il fut sage, que fit-il ?

Il tondit ses contemporains…

Ceux-ci le comblèrent d’honneurs !

Mais un jour, il donna son cœur…

Le soir n’est pas encore descendu,

Mais vous savez ce qui va se passer :

La sensualité l’a perdu

Bienheureux qui sait s’en passer !

 

 

 

 





















 


Bertold Brecht / L’Opéra de Quat’Sous (extrait)
Texte français de Jean-Claude Hémery