Serge-Pey-dedicace-son-dernier-livre-Tombeau-pour-un-miaulement-Gruppen-editions-2013-marche-de-la-poesie-paris-2013.jpg

 

 

 

 

 

La maison envahit la porte pour sortir

et va rejoindre le troupeau

d’un seul cheval qui se noie dans sa poussière

 

Nous écoutons le galop des arbres

vers leurs clairières nues

 

Nous écoutons le sifflement

des étoiles de l’ombre

 

La fenêtre reste dans le ciel

et ne veut plus rejoindre la chambre

où elle fut enfermée

parmi le sommeil et la pierre

 

Nous écoutons le galop

dans le nid traversé de clous de la colombe

 

Le signe se retourne

dans sa croix et plante un sabot tordu

contre le seuil

 

Nous écoutons toujours le galop

de ce qui ne court pas

 

 

 

 

 

 

 

 























 


Serge Pey / Rituel des renversements / La maison Récitée